C’est à lire
Forum
Émissions à venir
’C...Sports !’ : vidéo et audio
Galerie photos
DVD et Clips institutionnels
Publicité et articles de presse
Communiqués de presse
Mentions légales
 
Contact

Lord Diamen

Nicole Rieu

Simbou Vili

Yakâjoué

Cathy Miny

Stéfane Caraty

L’athlétisme : en perte de vitesse... ?

Le 8 février 2009

"Qui veut faire quelque chose, trouve un moyen… !"

"Qui ne veut rien, trouve des excuses... !"

Ces citations attribuées à Emmanuel PINDA, champion du monde de Karaté des années 80, pourraient être reprises par de nombreux dirigeants de tous sports…et imprégner de façon indélébile, ceux, pour qui se’ trouver des excuses’, est un ’état d’âme perpétuel’… ! Ceux là , me semble-t-il, devraient plutôt se demander quels moyens se donner pour obtenir ce qu’ils veulent ! Ce qui est vrai dans la vie quotidienne l’est aussi dans le sport…tous les sports !

Un exemple :

Nous sommes obligés de constater que l’athlétisme est en déclin. Sport difficile, contraignant, solitaire, où la plupart des jeunes athlètes doivent digérer seuls les défaites et les entraînements qui, souvent se déroulent dans des conditions particulièrement difficiles…Ce qui expliquerait d’après certains dirigeants une désaffectation des athlètes pour ce sport à l’approche de l’adolescence…pour aller vers d’autres disciplines plus funs, modernes, ludiques…

Cela peut être vrai parfois…pas toujours… !

Des athlètes de haut niveau analysent la situation de leur sport avec beaucoup de réalisme et quelques coups de griffes en direction de la fédération française d’athlétisme.

Deux d’entre elles, Muriel HURTIS et Patricia GIRARD lors de l’émission ’C…SPORTS’ du 6 février, enregistrée à Eaubonne (95) et diffusée sur http://www.c-comalaradio.com ont regretté :

- Le manque d’écoute de la fédération à l’égard des champions français.
- Le manque d’imagination de beaucoup de dirigeants de l’athlétisme.
- L’inexistence d’une politique attractive pour attirer le public sur les lieux de compétitions et retenir les jeunes athlètes dans ce sport.
- L’impression d’être tenus à l’écart du terrain.
- Le trop peu d’entraîneurs sachant donner ’le feu sacré’… ’l’envie de s’entraîner’… ’ l’envie de gagner’…’la pêche’… (tels des JC PERRIN , J.PIASENTA et quelques autres…)
- L’inexistence du côté ludique des entraînements comme cela existe dans d’autres sports et les rendent plus attractifs.
- Le manque d’activités ludiques lors de compétitions pour leurs donner un côté plus attrayant…plus fun…plus moderne….moins ringard… !

L’expérience, l’envie, le sourire, l’optimisme de Muriel HURTIS et de Patricia GIRARD comme de tant d’autres athlètes de haut niveau pourraient être tellement utiles et bénéfiques aux jeunes poussent de nos pistes…

Il est temps que les ’pachas fédéraux’ changent de cap…descendent de leur bulle…et permettent ainsi à l’athlétisme français et à ses jeunes athlètes, en métropole et en outre mer, de retrouver les pistes et les sautoirs, la tête pleine de musique et les yeux pleins d’étoiles…pour que vive l’athlétisme… !

Jean François GUILLOU