C’est à lire
Forum
Émissions à venir
’C...Sports !’ : vidéo et audio
Galerie photos
DVD et Clips institutionnels
Publicité et articles de presse
Communiqués de presse
Mentions légales
 
Contact

Lord Diamen

Nicole Rieu

Simbou Vili

Yakâjoué

Cathy Miny

Stéfane Caraty

J’ai parlé à "L’Homme de Cro Magnon"

Rendez vous aux "Eyzies de Tayac Sireuil", en Dordogne…

La première fois que j’ai rencontré "l’homme de Cro-Magnon", brièvement, c’était en 1972, pendant l’été, en Dordogne, dans le petit village des "Eyzies de Tayac Sireuil". C’est un peu le hasard et la curiosité qui m’ont conduit dans ce coin du Périgord ce jour là. Installé dans la cour du musée de la préhistoire, l’imposant personnage sculpté par Paul Dardé en 1931 surplombe la vallée de la Vézère à 71 m d’altitude.

Depuis notre première rencontre, il n’a pas changé malgré les quarante ans qui séparent nos deux entretiens…. Même masse, même taille (3,20 m), même sourire figé, et même "façon de parler…lentement et sur de lui…." ! Près de 37 000 ans font de lui un puits de connaissances et d’expériences… !

- JF GUILLOU
Comment dois je vous appeler …"Homme de Cro Magnon"… ?
- L’Homme de Cro Magnon
Ma famille m’appelait "ZOUG"… !
- JF G
OK…Zoug…Avant de vous installer sur ce site où l’on vous a découvert, où étiez-vous… ?
- ZOUG
Nous étions dans les plaines du nord où il faisait de plus en plus froid.
-  JF G
C’était l’époque de la seconde période glaciaire… ?
- ZOUG
Oui, des civilisations s’y étaient déjà développées…notamment les Abbevillienne et Acheuléenne…mais le froid nous a obligé à descendre plus au sud…
-  JF G
Pourquoi vos ancêtres ont choisi les Eyzies comme point de chute… ?
- ZOUG
Nous avons vécu de chasse pendant des milliers d’années, et avons suivi les animaux sauvages qui, eux aussi, tentaient d’échapper au froid….
- JF G
Mais…vous auriez pu vous arrêter avant… ?
-  ZOUG
Nous avons essayé dans la région que vous appelez aujourd’hui "L’ Auvergne"…mais les volcans de la chaîne du Puy étaient en activité et cela rendait tout séjour dangereux… !
- J FG
Qu’est ce qui vous a décidés, arrivés en Dordogne à ne plus en bouger… ?
- ZOUG
Les ressources de ses massifs forestiers, ses cavernes naturelles facilement accessibles, ses surplombs pouvant servir d’abris et la Vézère qui coulait à une trentaine de mètres au dessus de son niveau actuel nous ont incités à ne plus bouger… !
- JF G
Vous qui êtes le dernier représentant fossile du genre Homosapienssapiens qui vécut en Europe et en Asie Occidentale au Paléolithique, comment s’est déroulé votre rencontre avec le géologue français Louis LARTET en 1868… ?
- ZOUG
Il était sympa Louis LARTET…Voilà 37 000 ans que nous étions là, enfouis sous un talus d’éboulis, sans pouvoir nous faire entendre. Nous étions ( nos squelettes…. !) dans nos abris sur le flanc rocheux de la colline, lorsque des travaux importants, effectués pour la construction de la ligne de chemin de fer Niversac-Agen détruisirent nos campements et nous projetèrent au niveau des ouvriers. C’est ainsi que Louis LARTET s’aperçut de notre existence… !
- JF G
Vous étiez nombreux sur ce site des Eyzies… ?
- ZOUG
Plusieurs dizaines…Mais seuls, cinq d’entre nous ont été découverts : trois hommes, JOCONAN, CHARLEG et moi, une femme, YORGA et son bébé UKA, une petite fille.
- JF G
D’où vient votre nom "Homme de Cro - Magnon"… ?
- ZOUG
C’était le nom de l’abri sous lequel nous avons été repérés, à environ 150 m de l’actuelle gare des Eyzies…
- JF G
Comment viviez vous à cette époque …quelles activités aviez vous … ?
- ZOUG
Nous chassions des rennes, des bisons, des mammouths, des aurochs pour nourrir nos familles et aussi pour faire, avec leurs peaux, des vêtements et des tentes.
Avec les défenses de ces animaux, nous fabriquions des outils ou sculptions des statuettes en ivoires.
- JF G
En quelque sorte, vous avez inventé l’artisanat…
- ZOUG
Oui…. nous avons sans doute été les premiers artisans. Nous avons créé de nouveaux outils : les lames de silex, les pointes, les feuilles de laurier, les burins, et des outils en bois de cerf ou en ivoire. Avec des os, nous avons fabriqué des petites statuettes d’animaux…mais aussi des harpons, grattoirs, lamelles à dos, feuilles de laurier, pointes à cran, aiguilles et pointes de sagaie. Nous avons aussi créé l’aiguille avec laquelle nous cousions des pantalons et des bottes fourrées….
-  JF G
C’est absolument étonnant…tout cela il y a 37000 ans …ça laisse rêveur…. Mais pour notre époque dite "moderne", vous êtes une véritable "Star - Internationale"…Votre histoire a fait de ce petit village de moins de 1000 habitants, "La Capitale Mondiale de la Préhistoire". C’est plus d’un million de visiteurs qui , chaque année vous demandent de raconter votre histoire…. Facile à gérer …. ?
- ZOUG
Jokonan, Charleg, Yorga, Uka et moi, sommes bien entourés par les habitants des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, le personnel du musée, l’office de tourisme et les différentes institutions et collectivités locales et régionales qui ont su créer ici, un pôle d’attraction international…Et puis, le canton possède d’autres pôles d’attractions tout aussi intéressants, tels que l’église médiévale fortifiée datant du 12ème siècle, des traces d’occupation troglodytique, les anciennes forges de la marine royale…et ne pas oublier les fabuleux paysages verdoyants des bords de la Vézère, dominés par d’ impressionnantes falaises…
- JF G
Vous feriez un excellent guide touristique….
- ZOUG
Peut être, mais je suis très timide, et c’est vraiment exceptionnel, de m’exprimer ainsi…c’est la première fois….
- JF G
Dîtes moi Zoug, malgré le très petit nombre d’habitants, et l’importance de l’histoire préhistorique entres autres, aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil, y a-t-il une vie associative… ?
- ZOUG
Bien sûr, il y a une trentaine d’associations culturelles, artistiques, historiques dont une pour le jumelage avec la localité de Puento Viesco en Espagne, pratiquement la sœur jumelle des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, sans oublier les activités diverses pour les jeunes et moins jeunes….
- JF G
Le sport a t-il sa place dans une petite ville au passé aussi riche ?
- ZOUG
Bien sûr, il y a deux associations sportives actives : "l’ AS Les Bisons Football Club" et le "Tennis Club des Eyzies"….
- JF G
Il y a 37 000 ans, l’activité physique était permanente… ?
- ZOUG
Notre activité à chaque instant de la journée était un vrai sport comme vous en pratiquez aujourd’hui, en particulier la marche, la course à pied derrière les "vrais" bisons…. pour la chasse, l’escalade, les luttes diverses, soit pour nous amuser, ou guerrière pour protéger nos abris et nos proches….
- JF G
Aujourd’hui, vous êtes installé dans la cour du musée de la préhistoire, vous dominez la vallée et attendez impassible les innombrables visiteurs…Le temps ne vous paraît pas trop long…. ?
- ZOUG
Non…Quand on a déjà vécu 37 000 ans…le temps n’a plus d’emprise sur nous…et puis je n’ai pas le temps de m’ennuyer, les humains en visite aux Eyzies sont souvent tellement surprenants dans leurs discours et comportements…. que souvent je me dis, que tout compte fait, il n’y a pas de grandes différences entre eux et nous…. Vous nous ressemblez tellement…. Et parfois, vous devez être plus cruels que nous ne l’avons pu être….

Sur ces paroles prêtant sans doute à réfléchir un peu, j’ai laissé ZOUG, pas loin de l’abri où l’a découvert Louis LARDET, en 1868, près de la gare des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, devant ce musée exceptionnel qui raconte une histoire exceptionnelle : La nôtre, et où de ses 3,20 m à 71 m d’altitude, il semble protéger, malgré nos inconstances, ses descendants, les quelques humains que nous sommes…. !

Mais comprenons nous son message… ? C’est une autre histoire…. !

Le 11 juin 2012
Jean François GUILLOU

Renseignements :
Office de Tourisme "Terre de Cro Magnon" : 05 53 06 97 05