C’est à lire
Forum
Émissions à venir
’C...Sports !’ : vidéo et audio
Galerie photos
DVD et Clips institutionnels
Publicité et articles de presse
Communiqués de presse
Mentions légales
 
Contact

Lord Diamen

Nicole Rieu

Simbou Vili

Yakâjoué

Cathy Miny

Stéfane Caraty

"Dit" ou "pas dit"... ? à propos de sport ...

Comment certains décideurs de collectivités locales noient "le poisson"... !

"Je dis que je n’ai pas dit ce vous dites que j’ai dit…Cependant, j’ai dit ce que vous dites que j’ai dit, mais cela a été mal interprété par les médias…En vérité, il faut que je vous dise…Les choses ne se sont pas dites comme vos confrères ont rapportés qu’ elles avaient été dites…Interrogeons nous sur les raisons qui font que, ce que j’ai dit, n’a pas été rapporté comme cela aurait dû l’être.

Si nous réfléchissons, le fait de dire ce que j’ai dit, et vous conviendrez Monsieur Pierre, que j’ai bien dit ce que j’ai dit, donc, le fait de dire ce que j’ai dit, devrait dans les temps qui viennent permettre d’aborder le sujet qui préoccupe tous les sportifs et de faire des avancées notables.

Toutefois une condition est nécessaire : c’est que, pour que ce que j’ai dit soit compris par tous, de la façon dont je l’ai dit, et non comme les médias disent que j’ai dit ce que je n’ai jamais dit, il faut écouter ce que j’ai dit.

Voyez vous Monsieur Pierre, je pense sincèrement qu’il fallait dire les choses comme je les ai réellement dites, parce que c’est seulement comme cela que , en disant ce que j’ai dit comme je l’ai dit, nous pourrons faire avancer le dialogue, qui doit être clair et précis.

Encore une fois, je vous le dit :Il faut que les choses se disent comme je vous le dis… ! C’est clair."

Ce type de discours, permet à certaines villes élues ’La Ville la Plus Sportive de l’Année’ d’oublier très vite les critères de sélections, et à d’autres de se dédouaner à bon compte du manque d’infrastructures sportives, d’éducateurs sportifs ou encore d’organisations motivantes…

Discours ambiguës, silence ou absence, alors qu’ils étaient invités, de certains élus locaux lors de quelques émissions ’C..SPORTS’ … Constat du manque d’infrastructures pour certaines spécialités sportives…Quelques dirigeants qui n’osent pas toujours interpeller les élus par crainte d’obtenir encore moins que le peu qu’ils obtiennent habituellement…Déficit de matériels divers : ballons, buts, filets, rings, tapis…Relations ’à minima’ entre certaines fédérations et les clubs... sont entre autres, des éléments qui permettent d’affirmer que les bons résultats obtenus au ’National’ et à ’l’International’ par quelques sports, ne sont que les arbres qui cachent la forêt.

C’est tout un système qu’il faut réformer, moderniser, innover, promouvoir….Pour cela il faut écouter les dirigeants de clubs, valides et handisports, les bénévoles, les organisateurs, les sportifs, la médecine du sport, les responsables du sport scolaire et universitaire, les observateurs divers…

Il faut laisser travailler Raymond Domenech ( la critique du sélectionneur n’est plus de mise à cinq mois de la coupe du monde), applaudir les handballeurs…et accepter de regarder avec lucidité et honnêtement les obstacles journaliers rencontrés par la pratique du sport, à la base, en région …partout en France…. !

Il faut s’attaquer aux vrais problèmes !

Une meilleure répartition des infrastructures, une meilleure gestion globale du sport, intéresser les bénévoles par une motivation plus efficace, améliorer les relations du ’sport scolaire et universitaire’ avec les fédérations et les associations sportives…Oui, vraiment, il faut que les décideurs institutionnels, les élus, les fédérations, les collectivités locales, départementales, régionales… parviennent à changer leur regard sur le monde sportif (17,5 millions de licenciés, près de 25 millions de pratiquants réguliers (compétitions et loisirs) et lui accordent plus de crédit… moral et financier…

Bien sûr, il y a quelques exceptions…Dommage qu’elles occultent trop souvent la réalité… !

Merci pour le sport, les dirigeants, les nombreux bénévoles et les sportifs.

Le sport doit être ludique…mais c’est aussi très sérieux…n’en déplaise à certains élus…Il fallait que je vous le dise… !

Le 7 février 2010 Jean François GUILLOU