C’est à lire
Forum
Émissions à venir
’C...Sports !’ : vidéo et audio
Galerie photos
DVD et Clips institutionnels
Publicité et articles de presse
Communiqués de presse
Mentions légales
 
Contact

Lord Diamen

Nicole Rieu

Simbou Vili

Yakâjoué

Cathy Miny

Stéfane Caraty

Camors… ? Vous avez dit Camors… ? Ah Bon ! !!

Les Camoriens ont une certitude, ils sont certains que c’est bien à Camors, au Vème siècle, qu’a vécu Barbe Bleue ! Charles Perrault s’est inspiré de l’ histoire de cette petite ville bretonne du Morbihan, pour écrire ce si célèbre récit !

Au lieu dit « La Motte », en forêt de Camors, le Comte de Comorre, plus connu sous le diminutif de ‘Barbe Bleue’ possédait un château dont on peut encore aujourd’hui apercevoir les vestiges ainsi que le rocher où il déposait ses armes en revenant de batailles. A l’époque, en Bretagne, il régnait en maître totalitaire sur la Cornouaille et le Poher… « L’histoire secrète de la Bretagne » décrite par le poète écrivain conteur Jean Markalle, démontre toute la folie du personnage…

Au fil des siècles, la forêt et ses innombrables petits êtres surnaturels, les Korrigans, ont ‘étouffé’ les agissements du Comte de Comorre, pour laisser place aujourd’hui à quelques personnalités de talents et à des événements sportifs ou culturels importants, en équilibre sur les magnifiques sabots de Camors, fabriqués depuis toujours, de main de maître par la famille SIMON …. Bûcherons, fendeurs, scieurs de long, charbonniers et autres compagnons du bois ont été nombreux à travailler le bois de la forêt au cours des siècles. Aujourd’hui, Claude SIMON accompagné de son épouse Sylvie, est le seul artisan sabotier du Morbihan , l’un des trois restant en Bretagne. Depuis trente ans, prenant la suite de son père, il a donné aux sabots, un style plus moderne, pratique, facile à porter .Grâce à lui, le sabot de Camors, peut être porté par tous, en France et dans le monde, sans passer pour un ‘Plouc’, n’en déplaise à certains ‘Bobo’ de la région Parisienne ou autres…. ! !

Mais le passé , le présent et le futur de cette petite commune du Morbihan, ne s’arrête pas à ‘Barbe Bleue’, à la forêt et au sabotier….Camors est une petite ville de près de 3 000 habitants, où de nombreux talents se côtoient ou y sont nés….Joséphine Le Tutour Top Model né en 1995, Maryse Le Gallo championne de marathon dont le trail organisé chaque année porte le nom , Jean Marie Goasmat Champion Cycliste, Jacques Jeffredo, agriculteur producteur qui nous fait savourer les produits de la ferme du Roscoët avec toute son ingéniosité et son habileté, l’écrivain Jean Markallé, sans oublier les organisateurs et nombreux bénévoles de la célèbre course cycliste professionnelle après le Tour de France, dite « La Ronde des Korrigans », ainsi que du Cyclo cross du « Petit Bois » qui tous, n’en doutons pas, ont chez eux, une ou deux paires de sabots de Camors…. Enfin, cerise sur le gâteau, le centre de loisirs ‘Camors X-TREM Parc Forest Aventure’ implanté à la ‘Base de loisirs du Petit Bois’ attire de nombreux visiteurs de Bretagne et d’autres régions de France et même d’Europe… !

Mais l’aventure ne s’arrête pas si tôt…et continue avec la visite d’une vingtaine de sites culturels implantés sur la commune et illustrant le patrimoine local… Notamment les chapelles, les menhirs, les dolmens aux multiples histoires, dont certains sont classés au patrimoine des monuments historiques de France depuis 1934, les fontaines, les ruines dans la forêt, les fours à pains, les forêts de Floranges et de Lanvaux prolongeant celle de Camors, le chêne Bé-er-San … sans oublier les Korrigans, petits lutins de la nuit, tous sympas en forêt de Camors et qui, à la tombée du jour, racontent aux visiteurs des histoires extraordinaires …de ‘Barbe Bleue’ à nos jours…

Pour que la fête soit encore plus belle lors de votre visite, promenez vous en écoutant la musique du ‘Bagad Bleidi Kamorh‘ qui fête en 2016 ses soixante ans, sous la direction de Yoann Le MER et , comme une signature finale à la ballade, n’oubliez pas la pause obligatoire à « La Crêperie des Vieux Sabots » où vous serez reçus par « Ernestine » dans son habit de Bretonne Camorienne traditionnelle et servis par les chefs Stéphane et Bernard qui se font un grand honneur de ne proposer que des crêpes dont tous les ingrédients servant à leur confection, sont issus des produits du terroir… Devezh mat à Camors… !

4 juin 2016
Jean François GUILLOU